La petite marchande de souvenirs ▬ François Lelord

9782709642835

Dans une Hanoï endormie, ancienne ville impériale, devenue un des derniers musées vivants du communisme, Julien, le nouveau jeune médecin de l’ambassade de France, découvre chaque jour davantage un peuple marqué par l’Histoire. Aux abords du lac de l’Épée, il croise souvent une jeune fille, Lumière d’Automne, qui tente de vendre des souvenirs aux touristes. Malgré tous les interdits qui les séparent, ils commencent une conversation…
Peu avant Noël, une mystérieuse épidémie se déclare dans le service du professeur Dang, qui a pris Julien en affection. Tandis que la ville lentement se referme, Julien part en expédition sur la piste des premiers malades, alors que Lumière d’Automne, bravant l’interdiction de vendre, finit par être arrêtée par la police.
Vivre un grand amour, rester en vie, ne jamais reculer, Julien n’est pas sûr d’y parvenir, mais il a appris à toujours choisir la voie difficile, qu’il pense être celle du bonheur.

 

★☆

 

 

••• First impressions

C’est lors d’une Masse Critique chez Babelio que j’ai découvert ce livre. Un livre mettant en scène un médecin, une mystérieuse jeune femme,  une épidémie, et se passant en Asie… Je ne pouvais qu’avoir envie de le lire! Et que dire de la couverture qui invitait au voyage.

J’ai été ravie d’être choisie pour lire ce roman que je me suis empressée de lire dès qu’il est arrivé dans ma boite aux lettres!

 

 

 

••• Ce que j’en pense

▬   1995- Hanoï. Il est français, jeune médecin et travaille pour l’ambassade de France. Elle est vietnamienne et tente de faire vivre sa famille en vendant des souvenirs,  risquant chaque jour de se faire arrêter par les autorités… Puis il y a cette religieuse, souffrant d’un mal indéfinissable. Virus? Epidémie? Des mots qui font froids dans le dos , qui font naitre une appréhension qui nous accompagne tout au long de ce roman. 

Nous suivons le quotidien de Julien, ce jeune médecin français qui devient l’un des acteurs principaux d’un drame où des vies sont en jeu. En parallèle, nous apprenons à connaitre cette jeune marchande de souvenirs qui travaille dans l’illégalité et risque sa liberté tout les jours afin de subvenir aux besoins de sa famille.

Quel est le lien entre ces deux personnages? Que va-t-il se passer entre eux? Je vous laisse le soin de le découvrir!

Julien et Lumière d’Automne sont les deux héros de ce roman. Nous suivons leur parcours -ensemble ou séparément -dans cet Hanoï bourré de traditions qui plombe un peu leur relation. L’atmosphère qui s’en dégage est assez pesante, aussi bien dans leurs échanges, que dans la ville où se situe le roman ou bien dans le contexte, avec cette épidémie qui menace la population.

La palette des personnages est très nuancée, très éclectique. Nous rencontrons par exemple une virologue anglaise, un surfeur australien ou bien un couple d’américains… Ils traversent le roman en laissant plus ou moins leur empreinte dans la vie de nos 2 héros… Mais il est assez difficile de s’attacher à eux, car bien moins “exploités” que nos 2 héros.     

 

▬  J’ai découvert François Lelord grâce à ce roman et j’ai trouvé son style agréable à lire malgré quelques phrases étrangement construites. Les chapitres sont courts, j’avais l’impression de voir défiler les scènes d’un film, ou bien de découvrir des photos.

 

▬ Bien que l’histoire soit très intéressante, j’ai été un peu déroutée par certaines tournures de phrases (était-ce du à ma fatigue ou bien aux coquilles qui parsèment cette édition?) qui rajoutait à la pesanteur de ma lecture.

Souffrant de passages assez lent, le rythme du récit saccadé m’a un peu gêné. Même dans les derniers chapitres où tout s’enchaine, j’ai trouvé cela trop rapide, limite bâclé. La fin du roman se déroule dans l’urgence: tout est trop rapide et cela intervient à un moment où l’histoire devenait vraiment passionnante! Dommage Triste   

 

▬ Malgré ces quelques bémols, j’ai bien aimé l’histoire et le suspense qui survient à des moments où l’on ne s’y attend pas.

J’ai bien aimé tout le contexte historique et politique dans lequel se déroule l’action. J’étais un peu perdue mais cela m’a donné envie d’en lire plus sur le sujet….

C’est un roman qui nous emmène au cœur de la population vietnamienne. C’est dépaysant, fascinant, on visite Hanoï et ses environs, on découvre les coutumes de l’époque, les codes… Et cette manie de garder le silence, de taire ses émotions. J’ai aimé certains passages où les non-dits devenait presque plus parlant que les dialogues. 

 

••• Conclusion

Un roman dépaysant où le destin des personnages est incertain. Une histoire limite angoissante mais aussi frustrante, prenant place dans un pays où les choses -importantes ou non- ne sont pas forcément dites…

 

Il avait envie de prolonger une forme d’ivresse, et la camaraderie en était une, pour échapper à l’inquiétude, à ses doutes sur l’épidémie, et aussi au souvenir de son rejet de la petite marchande de souvenirs.

 

 

Je remercie Babelio et les Editions JC Lattès de m’avoir fait voyager au cœur du Vietnam. J’ai passé un bon moment de lecture en compagnie de Julien & Lumière d’Automne.

.

.

 

Une réponse à "La petite marchande de souvenirs ▬ François Lelord"

Laissez vos commentaires

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises html : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Comments RSS Abonnez-vous aux commentaires RSS .
Trackback Laissez un trackback depuis votre site.
Trackback URL: http://nanieblue.free.fr/QNL/wp-trackback.php?p=435

Archives

octobre 2017
L Ma Me J V S D
« jan    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Newsletter

Catégories