Dieu, mes potes en ciel et moi ▬ Marie Eve Thobie

couvL0922_thumb1

Et si toutes ces rencontres n’étaient pas le fait du hasard ? Et si ma petite voix intérieure n’était pas que le fruit de mon imagination débordante ? »

Ces questions, je me les suis posées fort longtemps. Fille de la grande bourgeoisie parisienne, née sous une bonne Étoile, près de l’Arc de triomphe, élevée entre des parents catholiques et une grand-mère férue de spiritisme, très vite « l’invisible » s’est immiscé dans ma vie par l’écriture automatique. Par ailleurs, avec un prénom aussi prédestiné que le mien, Marie Eve, je me devais de sauver le monde. Alors j’ai foncé… Lors de ce long et turbulent voyage vers moi-même, Marie m’a protégée bien souvent, quant à Eve, elle en a profité pour n’en faire qu’à sa tête et faire de moi une femme libérée. Je les ai tous croisés ; Jésus, Marie, Mickey, Anne Franck et bien d’autres. Gandhi lui-même marchant sur les eaux du Lot m’est apparu. Je ne m’en suis pas étonnée, ma vie me semblant si simple. Anges et démons m’ont accompagnée bien souvent créant quelques courts-circuits inattendus dans ma tête. Aujourd’hui je communique avec le ciel aussi facilement qu’avec mes voisins. Mais je vous en supplie, amis, frères ou parents, cessez de penser que je suis folle à lier où que les drogues de mes vingt ans m’ont laissée quelque peu dérangée !

Si, si, je vous assure, mes potes en ciel me l’ont écrit : il y a une vie après la vie… et comme je suis curieuse, j’ai voulu continuer la conversation. Figurez-vous qu’ils m’ont répondu… et que depuis nous n’arrêtons pas de discuter…

 

☆☆☆

 

 

••• First impressions

Il y a quelques semaines, j’ai reçu un mail des Agents Littéraires me proposant une liste de livres à découvrir… Un titre m’a interpelé, c’était Dieu, mes potes en ciel et moi.

Le jeu de mot m’a plu ainsi que le pitch qui l’accompagnait, je l’ai choisi et reçu il y a quasiment un mois.

J’ai eu énormément de mal à me mettre à cette lecture car ce roman est en fait une autobiographie et je ne suis pas du tout fan de ce genre de lecture!

Mais bon je m’étais engagé à donné mon avis sur ce livre, donc j’ai profiter du TTR pour le lire.

Je vous laisse découvrir mon avis…

 

 

••• Ce que j’en pense

▬   Le roman début par une présentation de l’auteure, qui sera le personnage central – logique-  de cette autobiographie. Elle nous parle de son prénom “mi-ange, mi-démon” qui décrit bien le caractère de cette femme indépendante.

Elle nous explique comment va se dérouler notre lecture, comparée à un carton de vieilles photos qu’elle va nous présenter sans ordre, sans préférence, juste des instants de vie pour raconter son histoire.

Etre medium n’est pas une religion. C’est un état de fait. Nous sommes en contact avec le monde de l’invisible..

Marie Eve Thobie est une médium, qui papote avec les morts. C’est une manière très simpliste de résumé ce livre, mais je trouve qu’il s’accorde parfaitement avec le ton donné. L’auteure nous fait partager son expérience d’écriture automatique et ses correspondances avec l’au-delà. C’est très troublant, et pour une personne comme moi qui est facilement impressionnable, ce sujet me mettait mal à l’aise, sachant qu’il était réel.

Ecriture automatique, fantômes, maison hantée, tableaux qui bougent, magnétiseurs, ont bercé mon enfance.

▬ Le fil conducteur de ce récit c’est l’envie d’écrire de l’auteure. De noter, partager son expérience, son ressenti. Un stylo et du papier toujours à porté de main, elle est constamment en train d’écrire. cette envie la réveillant au beau milieu de la nuit. Une envie de noircir des pages, dictée par cette petite voix intérieure. A qui appartient cette voix?

Ajouter à cela une enfance heureuse passée au côté d’une grand-mère passionnée de spiritisme, où des sujets comme les fantômes et les maisons hantés étaient abordés d’une manière très rigolote, sans la moindre crainte.

Et voila vous obtenez un récit hors du commun où Marie Eve Thobie nous raconte – sans  honte et sans crainte d’être jugée – qu’elle peut communiquer avec les morts.

▬  Cette autobiographie est le premier livre de Marie Eve Thobie et j’ai trouvé cela assez facile à lire. Certaines tournures de phrases et certains jeux de mots m’ont fait sourire.

Malgré tout, j’ai trouvé le récit décousu, l’auteure nous prévient au début de notre lecture  mais j’ai eu énormément de mal à suivre, surtout dans sa période “stone” ou je me suis parfois perdue. Etait-ce l’effet recherché? Surement. Mais je n’ai pas du tout accroché à ce niveau-là, ne comprenant pas grand chose à ce qui se passait.

▬ Je ne pensais pas faire un paragraphe sur les “personnages” de ce roman, mais finalement il y a quelques “vraies” personnes qui titille la curiosité comme Louis et son havre de paix, Marcel le magnétiseur, Edith la guérisseuse, Inès la clairvoyante, etc… Marie Eve Thobie en a rencontrer des gens dans sa vie et certains sont très intriguant.

Je ne suis pas le bon public pour ce genre d’histoire. Déjà que j’aime moyennement les biographies, alors si en plus je me retrouve plongée dans un univers où esprits, petites voix et fantômes hantent les pages que je lis, ça ne le fait pas du tout.

J’ai été limite traumatisé dans mon enfance par toutes ses histoires flippantes que j’entendais… Une vieille tante qui conjurait le feu, ma marraine qui habitait dans une maison hantée, la fameuse dame blanche qui me terrorisait dès que l’on prenait la route de nuit et j’en passe.

Je suis une trouillarde et j’ai une imagination débordante, étant en plus somnambule et très productive niveaux rêves, je vous raconte pas ce qu’un livre pareil peut avoir comme conséquence. Heureusement j’ai lu ce bouquin en plein jour et longtemps avant de dormir.

▬ Mais bon malgré le thème abordé, le fait que ce soit une autobiographie et le style très fouillis du récit…. Je retiendrais quelques passages sympa.

Elle ne parle pas de Dieu à proprement parlé mais d’une Force Energétique Universelle. Voila pourquoi je n’ai pas abandonné cette lecture.

J’ai été très émue lorsque que Marie Eve Thobie  nous fait partager  les lettres adressées à son père.

J’ai aussi était attiré par son interprétation du hasard.  Le hasard n’existe pas, tout est écrit ou du moins prévu. Etant attentive aux signes – mais ne sachant pas vraiment les interprétés – certaines phrases ont particulièrement retenues mon attention.

D’ailleurs en parlant de signes: L’auteure nous parle des Amérindiens, des Lakotas et de leur philosophie de vie… Je ne pensais pas rencontrer des Sioux au détour de ce roman et pourtant, ils étaient bien là et tout un chapitre leurs était consacré. Je pense que c’est ce chapitre qui m’a reboostée pour terminer cette lecture. C’est le chapitre que j’ai aimé dans ce livre. Etant une grande fan de ces peuples amérindiens, aimant écrire sur ce sujets, étant fasciné par leur histoire et leurs coutumes… Il était normale que ce chapitre capte mon attention alors que le sujet du livre en elle-même ne me bottait pas plus que ça.

 

 

••• Conclusion

Loin d’être la lectrice adéquate pour ce genre de livre, je n’en garderais pas un grand souvenirs, mis à part peut-être ce fameux chapitre sur les amérindiens.

Mais peut-être que vous serez plus à même d’apprécier cette lecture. Si les médecines parallèles, l’au-delà et tout ce qui touche à la vie après la vie, vous passionne, et bien foncé et lisez le témoignage de  Marie Eve Thobie.

Voila le passage qui pourrait résumé l’origine de ce livre:

Au milieu de celles-ci, se mit en place très doucement un phénomène qu’à l’époque je n’imaginais même pas, pensant que toutes ces petites histoires provenaient de ma fertile imagination. Puisant mon inspiration dans tout ce qui m’entourait, mes histoires étaient parfois incompréhensibles pour mon entourage. Lorsque le premier texte obtenu par écriture automatique fit son apparition dans ma vie, on le jugea comme les autres, fruit de mon imagination, moi-même étant à l’époque trop jeune pour en analyser vraiment contenu et provenance 

 

 

Je remercie Les Agents Littéraires et les Editions Baudelaire pour m’avoir permis de découvrir ce roman.

 

.

 

.

 

Laissez vos commentaires

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises html : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Comments RSS Abonnez-vous aux commentaires RSS .
Trackback Laissez un trackback depuis votre site.
Trackback URL: http://nanieblue.free.fr/QNL/wp-trackback.php?p=366

Archives

octobre 2017
L Ma Me J V S D
« jan    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Newsletter

Catégories