Le journal de Bridget Jones ▬ Helen Fielding

6542429_3535904

Bridget a presque trente ans et n’est pas mariée. Entre une mère égoïste et des amis plus ou moins en couple, elle cherche le prince charmant qui changera sa vie, son regard sur elle-même et sur le monde.

Comment s’y prendre avec les hommes? Par où commencer? Avec un humour décapant, Helen Fielding trace le portrait d’une génération de femmes socialement responsables, financièrement autonomes, mais effectivement… frustrées! Une comédie sentimentale, ironique et tendre.

 

 

 

 

 

 

 

☆☆

 

 

••• First impressions

Bridget Jones est un personnage que j’ai découvert au cinéma, il y a quelques années. J’avais adoré ce film et dès la sortie du DVD, il avait rejoins ma DVDtèque.  Et c’est en regardant les bonus du premier film que j’ai su qu’il était tiré d’un livre. J’avais toujours dis que je le lirais, sans jamais prendre le temps de l’acheter.

Il a rejoins ma PAL en début d’année et avec Bookinwoman, nous avons décidées d’en faire une lecture commune Clignement d'œil

 

 

••• Ce que j’en pense

▬  Tout commence par une liste de bonnes résolutions du nouvel an , où Bridget Jones tente de classer toutes les choses à proscrire dans sa vie, ou au contraire, à faire durant l’année à venir. La liste est longue, une trentaine de points sont énumérés et cela nous permets d’avoir une ébauche rapide du personnage que l’on va suivre. Car oui, c’est Bridget Jones que l’on suit, au travers de son journal intime.

▬ On tourne les pages du bouquin comme on feuillèterais le journal de l’héroïne. Chaque chapitre correspondant aux mois de l’année, et renfermant plusieurs billets datés. C’est comme si on lisait par dessus l’épaule de Bridget Jones alors qu’elle jette sur papier toutes ses mésaventures et les aléas de sa vie.

On entre dans l’intimité de la future trentenaire et nous en apprenons beaucoup sur sa vie, sa famille, ses amis, son boulot et surtout sur ses amours.  Dans ce journal, elle tiens même des comptes: poids, nombre de cigarettes ou de vers d’alcool bu dans la journée, allant même jusqu’à compter le nombre de pensées négatives qui la traverse ou le nombre de minutes qu’elle passe à consulter un magazine de voyage. C’est totalement loufoque mais jamais too-much.

▬ Ce qui est intéressant et  qui mets pas mal de rythme à cette lecture, c’est la façon dont est écrit le roman. Brigdet est la reine des listes, et son journal n’échappe pas à ce mode de rédaction bien particulier. C’est une écriture très hachurée, qui va droit au but, les sujets des phrases sont parfois laissé de côté, tout comme le schéma grammaticale courant: sujet-verbe-complément.

On lit une succession de faits et gestes, de pensées. L’essentiel de la vie de Bridget est condensé pour n’en garder que le meilleur (ou le pire).

▬ Ce roman de chick-lit est le tout premier du genre. Humour et dérision, agrémentant les thèmes classiques de la Chick-lit: une jeune citadine d’une trentaine d’années, s’ennuyant dans son travail, qui recherche l’homme de sa vie, le tout flanquée d’une bande d’amies déjantés et d’une famille étouffante (le rôle est souvent attribuée à la mère) et qui noie son anxiété en ayant un comportement compulsif, addictif…

▬  Parlons plus en détails de cette héroïne. Bridget est parano, obsédée, futile, gaffeuse, tête en l’air…. Elle se fait de gros films où Daniel, son patron, tient le rôle principal. Cet homme est un macho de première, doublé d’un  salopard – enfoiré affectif (c’est pas moi qui le dit, c’est les amies de Bridget ^^) mais Bridget s’y attache comme à une bouée de sauvetage, ou pour coller au personnage devrais-je dire: comme à un paquet de cigarettes. Puis il y a le brillant avocat Mark Darcy, froid et mystérieux.  Mais dans ce roman, nous rencontrons des personnages vraiment hors normes comme Pam, la mère de Bridget. Cette femme, envahissante au possible, semble vouloir vivre sa vie quitte à laisser mari et (grands) enfants de côté. Ou encore Perpetua, la collègue de Bridget, un brin tyrannique,  qui se prend pour sa supérieure et qui n’hésite pas à la rabaisser devant les autres.

Il y a tout un tas de personnages hauts en couleurs dans ce roman, on ne s’ennuie pas une minute dans l’entourage de Bridget.

▬ C’est le premier roman d’Helen Fielding que je lis et je m’attarderais surement sur la suite de ce bouquin. L’écriture de l’auteure est originale, son style est très agréable à lire et j’ai tout de suite adhéré à l’histoire et à l’humour très british de l’auteur.

▬ Le petit plus du bouquin, qui m’a totalement séduite, ce sont les allusions aux grandes auteures anglaises du XVIII & XIXème dont je raffole, Jane Austen en tête. Helen Fielding y fait référence à plusieurs reprise dans ce roman. Citant “Les Hauts de Hurlevent” d’Emily Brontë et surtout “Orgueil et Préjugés” de Jane Austen. Le roman est d’ailleurs une version moderne et décalée de ce fameux roman. C’est vraiment sympa de voir cette histoire transposée à notre époque, même si je préfère 100fois l’histoire d’Elisabeth Bennet et Mr Darcy (et non Mark Darcy ^^)

 

 

••• Conclusion

Lorsqu’on commence à lire Le journal de Bridget Jones, on aurait presque l’impression de jouer les espionnes (espions) et de fouiller dans la vie privée de Bridget, de lire son journal quoi ^^ Cette femme est à la fois hilarante et agaçante, loufoque à souhait. Juste pour lire les réflexions, ce “journal” doit être lu Sourire

 

Alors voici un extrait qui dépeint parfaitement qui est Bridget:

Les gens raisonnables diront que Daniel n’a qu’à me prendre comme je suis, mais je suis une enfant de la culture Cosmopolitan, traumatisée par les top models et les tests de personnalités. Je sais que, livrés à eux mêmes, ni ma tête ni mon corps ne sont à la hauteur. La pression est trop forte. Je vais annuler ce rendez-vous et passer la soirée à grignoter des chocolats, en vieux pull taché de jaune d’œuf.

 

 

 

> L’avis de Bookinwoman se trouve ici: Le journal de Bridget Jones

.

 

.

 

Laissez vos commentaires

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises html : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Comments RSS Abonnez-vous aux commentaires RSS .
Trackback Laissez un trackback depuis votre site.
Trackback URL: http://nanieblue.free.fr/QNL/wp-trackback.php?p=336

Archives

décembre 2017
L Ma Me J V S D
« jan    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Newsletter

Catégories